Slow Noël: créer des traditions qui nous ressemblent

1 décembre 2017

Alors qu’ici dans le Piémont le froid s’est installé, nous nous préparons au premier hiver en famille. L’année dernière notre fils était encore petit et j’avais recommencé à travailler. Pris dans le tourbillon d’un quotidien difficile à gérer, nous avions fait l’impasse sur Noël, traditions, décorations et cadeaux compris.

Cette année, c’est différent. Notre fils aura bientôt deux ans, c’est un petit curieux qui s’intéresse aux saisons, au père Noël, aux feuilles qui tombent des arbres. Pour lui tout est un jeu, chaque jour est une fête pleine de surprises. Et alors dans cette période aussi over-the-top, la tentation est grande de lui offrir une surenchère de surprises qui lui feraient ouvrir grand les yeux. Je ne parle pas forcément de cadeaux, mais de décorations extravagantes, de goûters à thème ou autres visites aux grottes du Père Noël que l’on trouve dans de nombreuses localités ici aux pieds des Alpes.

Grâce à lui j’aime de nouveau Noël. J’ai envie de créer de nouvelles traditions, les nôtres, un mélange de souvenirs d’enfance, de Provence, d’Espagne et d’Italie. Que cette période si particulière devienne un point de repère aussi chaleureux qu’il l’a été pour moi dans l’enfance. Pour prendre le temps d’être ensemble, penser aux autres, pardonner aussi peut-être.

Noël pour moi aujourd’hui

C’est un moment suspendu avant la grande course de la nouvelle année. Au plus profond de l’hiver, le 21 décembre porte en son sein la promesse de jours lumineux et doux. Je trouve que l’on a beaucoup de chance de pouvoir profiter de ces quelques jours un peu à part pour prendre le temps de retourner au coeur des choses. On peut se prélasser sous un plaid devant un film de Noël, goûter de bonnes choses, rester en pyjama toute la journée ou partir se balader dans le froid piquant du matin. A Noël, c’est permis. C’est cela que j’aimerais que notre enfant ressente. La joie d’être ensemble, la chaleur du foyer, l’amour pour le prochain qui triomphe.

Nous n’avons pas besoin de plus que ce que nous avons déjà. Je pense ainsi beaucoup à ceux pour qui ces fêtes ne sont pas faciles à traverser. Les isolés, les travailleurs, ceux qui ont perdu un être cher depuis peu ou qui simplement n’ont pas de bons souvenirs liés à cette période. C’est un peu compliqué à expliquer mais j’essaie de vivre en faisant attention aux autres, car je sens que c’est en se sentant sur la même barque, ensemble, que l’on peut se soutenir et nourrir la bonté présente en chacun de nous. Et donc, autant que possible, j’essaie de rester un peu plus à l’écoute et  de « restituer » un peu de tout ce que j’ai reçu.

Pour tenter de vivre cette période en conscience, j’ai eu envie de partager une petite liste d’idées à explorer pour créer un Noël qui nous ressemble. Nous vivons déjà à cent à l’heure, donc ici ce sera plutôt un Slow Noël.

Faire du pop corn

La famille de mon papa fêtait Noël en Provence. C’était une famille modeste et ma grand-mère inventait régulièrement des jeux ou créait de petites surprises pour ses six enfants. J’adore écouter mes tantes raconter les histoires de leur enfance. En particulier quand elles décrivent l’excitation qui régnait dans la cuisine quand on faisait le pop-corn. Tous les petits étaient aux aguets près des fourneaux, attendant que leur maman lève le couvercle de la grande poêle. Le pop corn sautait un peu partout dans la pièce et c’était à qui réussissait à en attraper le plus. Ils utilisaient ensuite pop corn et oranges pour décorer la maison. C’est mon histoire préférée, car à elle seule elle reflète la joie d’être ensemble, la créativité d’une maman aimante, la fraternité. Et je trouve que c’est une idée très facile à adopter !

Décorer le sapin ensemble

Exit les décorations délicates en verre, j’ai fait le tri dans les ornements de sapin « kid-friendly » et on n’en a pas beaucoup. Notre fils est encore un peu trop petit mais j’espère que ce weekend nous réussirons à créer ensemble quelques décorations faites maison. En espérant qu’ainsi, il se sentira plus responsable du sapin et qu’il ne pensera pas à lui sauter dessus comme il l’a fait ce matin lorsque je l’ai sorti de sa boite ! J’ai enregistré quelques idées sur Pinterest dans mon tableau  Saisons / Noel.

Faire pousser du blé

En Provence il est d’usage de planter du blé (ou des lentilles) le jour de la Sainte-Barbe, le 4 décembre. Si les pousses germent bien, alors la récolte de l’année successive sera un succès. C’est l’une de mes traditions préférées. Au coeur de l’hiver, quand tout devient gris, voir ces petites pousses d’un vert tendre, les caresser comme un petit chat végétal, est extrêmement agréable. Là aussi c’est une idée toute simple et qui ne coûte presque rien: quelques lentilles ou graines de blé, un peu de coton ou un morceau de papier absorbant humidifiés tous les jours suffisent. La semaine prochaine je partagerai quelques photos.

Parfumer la maison

En préparant de bons gâteaux qui réchauffent le coeur. Je recherche des recettes faciles qui n’utilisent pas beaucoup de sucre ni dix millions d’ingrédients, comme les gâteaux in-ratables où les mesures sont prises en utilisant un pot de yaourt: vous avez ça sous le coude? Je suis preneuse !

Trouver « le » film de Noël

A regarder en pyjama quand il fait froid dehors. Le mien, c’est « Gremlins ». En revanche en Italie, depuis 1997 (20 ans !), le 24 au soir la 6 programme « Un fauteuil pour deux » avec Dan Aykroyd et Eddie Murphy. C’est le film de Noël de mon amoureux et de presque tous les italiens de notre génération. Dans les deux cas, notre fils est un peu trop petit. Maman j’ai raté l’avion, selon vous, pourrait fonctionner?

Faire une liste de non-cadeaux

 Je me sens tellement reconnaissante pour notre bonne santé, notre toit, le fait que nous ne vivons pas dans un pays en guerre, que franchement je sens que je n’ai vraiment besoin de rien « pour Noël » et je vois que mes proches non plus. Sans trop de pression, je parviens à trouver pour chacun quelque chose qui marque le coup tout en étant utile.  Car oui, j’aime offrir un petit truc à chacun, pour dire « je pense à toi », « prends soin de toi », « je t’ai préparé cela ». Au delà des livres, j’aime offrir des abonnements à des magazines (l’investissement est assez contenu et cela offre un petit moment « bulle » chaque mois, j’aime bien) ou des petites choses que souvent on ne pense pas à renouveler ou à s’offrir: chaussettes, gourde en inox, savons de qualité, bouteille de vin, boutures, tisanes, sélections de graines italiennes.

Trouver nos plats « de Noël »

C’est l’un de mes défis de cette période. Chez nous, mon amoureux n’aime pas trop les légumes et je suis végétarienne. Je voudrais donc tester des plats qui nous plaisent à tous les deux, et qui changent un peu. J’ai déjà commencé mes recherches, mais satisfaire le palais d’un italien dont la mamma cuisine bien est assez compliqué. Une de mes pistes: les canederli dont je parlais cet été sur Instagram (même si c’est un plat simple et montagnard donc pas trop sophistiqué). Affaire à suivre donc !

***

Et voilà, nous voici déjà en décembre et j’essaie tant bien que mal de rester moi-même, au milieu des instagrammeurs qui font la promotion de concours pour tout et n’importe quoi et des wishlists pleines de liens affiliés. Je suis convaincue que sur internet, il y a aussi de la place pour les personnes qui attendent de cette période un peu de paix, un moment pour souffler, de la sincérité. C’est cela que j’ai essayé de partager ici, pas parce que je me sens mieux que les autres mais parce que j’essaye malgré toutes ces choses qui brillent, de me rappeler à quel point la vie est précieuse et qu’elle vaut le coup d’être savourée. J’espère que ma liste vous aura inspirés !

Alors, vous aussi vous vous préparez à un slow Noël? Quelles sont vos traditions? En avez-vous créé de nouvelles?

Je vous souhaite un doux avent <3

Découvrez aussi

6 comments

Nadège 2 décembre 2017 at 11:03

Merci pour ces belles idées slow ! Cela va peut-être me réconcilier avec les Fêtes de fin d’année…

Reply
Aurelie 2 décembre 2017 at 3:27

Oh je comprends, en cette période les émotions sont à leur comble. Je te souhaite de trouver ou de créer les petits bonheurs qui t’accompagneront, cette année et celles à venir <3

Reply
Emmanuelle CM 2 décembre 2017 at 6:55

J’aime beaucoup ton article. Il est très agréable à lire et j’apprécie les valeurs qu’il partage. Merci !

Reply
Aurelie 2 décembre 2017 at 11:12

Merci Emmanuelle ! J’ai essayé de partager mes intentions pour cette période, en toute simplicité car je suis persuadée que beaucoup d’entre nous partagent ce besoin d’authenticité et de retour au sens. Je te souhaite une douce période de l’avent. À bientôt et encore merci pour ton gentil mot

Reply
Céline 7 décembre 2017 at 10:12

Le pop corn, quelle belle idée ! 🙂 Tu exprimes dans ton article bien des valeurs et idées qui me sont chères, et je t’en remercie. Ça fait du bien de lire un billet qui fait la part belle aux jolies choses simples de la vie et de Noël -plus qu’aux finalités commerciales. A la lecture de tes mots je sens bien que ton enfant vivra de belles fêtes, un beau moment entouré des personnes qui l’aiment. Qu’il vivra des expériences uniques du haut de ses presque deux ans, et que vous collecterez de très jolis et heureux souvenirs ensemble. A bientôt !

Reply
Aurelie 7 décembre 2017 at 9:13

Chère Céline, merci pour tes mots, je je suis heureuse que nous partagions la même envie d’un Noel simple sous le signe de l’amour. C’est une période pleine d’émotions, mais j’ai décidé de l’aimer aussi pour cela. Je te souhaite des fêtes douces et lumineuses <3 à bientôt Céline !

Reply

Leave a Comment