Rempoter cactus et succulentes: quelques conseils

21 avril 2017

succulentes et cactus

C’est le Printemps! Et le moment de rempoter ses plantes. Il y a quelques jours je me suis occupée de mes cactus et succulentes, j’en ai donc profité pour prendre autant de photos que possible. Parfois je me demande ce que mes voisins penseraient s’il leur arrivait de me surprendre armée de ma pelle et de mon appareil photo en train de ratisser la terre sur le balcon. Mais bon, j’assume, après tout ce serait pire si j’étais une blogueuse mode.

Quand rempoter les succulentes?

succulentes dans boite à thé

Ca dépend. En règle générale on rempote les plantes:

  • lorsqu’on vient de les acheter (pour les débarrasser du substrat tout pourri et du micro-pot de serre)
  •  lorsqu’elles sont malades (pour changer leur terre et essayer de les faire repartir sur de bonnes bases)
  • lorsqu’elles sont à l’étroit dans leur pot (le substrat sèche rapidement, les substances nutritives de la terre sont épuisées, les racines sortent du trou en bas du pot).

Dans le dernier cas, l’idéal est de rempoter les plantes succulentes au début du printemps, avant la reprise de la croissance.

En ce qui concerne la fréquence, cactus et succulentes ont tendance à avoir des racines qui poussent à l’horizontale et assez lentement. Ils aiment bien rester à l’étroit. On peut donc se contenter de les rempoter tous les deux à trois ans seulement, selon le type et la croissance de la plante.

Moi par exemple, je rempote tous les ans mon arbre de jade (Crassula) car il fait de nombreuses pousses durant la saison chaude.  Alors que je me contente de rempoter les petits cactus tous les deux ans.

Ma pauvre Crassula gelée, qui se reprend doucement en produisant de nouvelles mini feuilles 🙂

Un mini cactus qui aime bien être à l’étroit dans un de mes tous premiers pots. 

Succulentes: quel substrat choisir?

Lorsque j’ai commencé à faire des recherches sur la terre à utiliser pour les cactus, je suis tombée dans une spirale d’information tellement le web regorge de sites de passionnés qui y dédient tout leur temps libre. Chacun y va de sa recette pour obtenir LE substrat idéal. En résumé il devrait se composer comme suit:

  • Cactus: 1/3 de terreau, 1/3 de sable grossier (sable d’aquarium, récupéré à la rivière ou sur le chantier à coté de chez vous) et 1/3 de terre de jardin
  • Plantes grasses: le mélange doit être un peu plus riche. Ajouter du lombricompost, mettre un peu moins de sable

Comme souvent dans mon cas, l’abondance d’information tue toute spontanéité.  M’occuper des plantes, c’est un truc léger et agréable. Pas envie de me mettre la pression pour un terreau à cactus, on est bien d’accord. Alors j’ai simplement choisi d’utiliser le bon sens.

Ainsi, dans leur environnement naturel les cactus et succulentes retiennent l’eau car elle est rare. Ils ont l’habitude d’avoir les pieds au sec. Donc quand on arrose, il ne faut pas que le substrat garde l’eau trop longtemps sous peine de voir pourrir les racines. C’est cela qu’il faut garder à l’esprit.

Et le terreau spécial cactus et plantes grasses alors?

C’est un mélange de terreau, tourbe et sable. Il représente un bon compromis en terme de temps. Cependant il semble être un peu trop riche en éléments nutritifs. Je l’ai toujours utilisé comme base pour mes rempotages de cactus et y ajoute du sable, quelques billes d’argile et parfois un peu de vermiculite, quand j’en ai. Sinon je fais sans et ça marche aussi 🙂 Pour les succulentes (qui ont besoin d’une terre plus riche) je fais un mix terreau cactus/terreau normal + lombricompost et ça a l’air de leur plaire.

Rempoter les succulentes: quelques conseils

La marche à suivre pour rempoter cactus et succulentes est légèrement différente de celle des plantes vertes. Je l’ai parfois appris à mes dépends… Voici donc quelques astuces pour changer au mieux les pots de vos cactus adorés.

  • veiller à ce que les racines de la plante soient bien sèches avant de procéder au rempotage
  • ne jamais arroser une succulente qui vient d’être rempotée : il faut attendre la cicatrisation des racines (de quelques jours à deux semaines) pour éviter qu’elles ne pourrissent
  • attendre également deux-trois semaines avant de commencer les apports d’engrais (pour la même raison)
  • si disponible, terminer le rempotage par une couche de matériau minéral d’environ 1 cm en surface. Au delà de l’effet esthétique, cela évitera la pourriture du collet. On peut utiliser du sable grossier, des petits cailloux, des graviers blancs, des galets…
  • pour saisir les cactus qui piquent: utiliser la technique du journal ou papier à gâteaux (pour saisir le corps du cactus). En alternative on peut aussi utiliser des baguettes (à poser sur le pot pour ensuite faire tenir la plante pendant qu’on remplit de terre). Ci-dessous quelques photos « papier journal »!

rempoter un cactus qui pique

ta-da!

***

En conclusion j’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez appris des choses sur nos amis les cactus et succulentes!

Avez-vous d’autres conseils à partager? Rendez-vous dans les commentaires. Ne soyez pas timides, j’aime tellement échanger sur ce sujet, lancez-vous!

Découvrez aussi

6 comments

Nadège 21 avril 2017 at 11:35

Comme je n’ai (toujours) pas la main verte, je ne sais pas si tes conseils vont me servir un jour…
Dans tous les cas, tes photos sont vraiment jolies et poétiques 🙂

Reply
Aurelie 21 avril 2017 at 12:38

Merci Nadège, il est prouvé que regarder les plantes fait du bien au corps et à l’esprit, alors si avec les photos cela marche aussi j’en suis ravie 😉

Reply
Grisélidis 21 avril 2017 at 6:45

Quelles belles photos ! Comme tu le dis super bien, le bon sens reste je crois un des meilleurs moyens de ne pas se mettre la pression car si on se fie à toutes les infos qu’on lit sur le web, on finit ruiné à acheter plein de trucs de jardinages, pas inutiles au demeurant, mais qu’on peut contourner avec plein d’autres petits trucs et outils. J’adore d’ailleurs ton astuces du papier journal, je me suis piquée la semaine dernière, si j’avais su j’aurais fait comme toi !
Super billet, je garde sous le coude pour les prochains rempotages !
Je te souhaite un beau Green weekend 🙂

Reply
Aurelie 21 avril 2017 at 9:51

C’est vrai que quand on est débutant, quel que soit le domaine, on n’a pas forcément confiance en ses capacités et on tend à devenir la cible idéale des marketeurs. Mon idée initiale pour Kinoette (qui a l’époque s’appelait Little City Garden) c’était justement cela: partager autour du vert en ville, en insistant sur la créativité. Je ne me sentais à mon aise ni dans les jardineries (chères) ni dans les forums de jardinage (ayatollah du sécateur) mais j’adorais noter les solutions DIY sur les mini-balcons ou les jardins urbains créés sur les friches. Il faut avouer cependant que les gadgets bien mis en scène dans les jardineries ça donne de suite envie de faire sa Bree Vandekamp!
Je trouve le truc du papier journal super pratique, bien mieux que les gants où on finit toujours par avoir des épines plein les doigts. Par contre attention parce que moi qui suis distraite j’oublie régulièrement le « pourquoi » j’utilise cette précaution et je saisis le cactus avec l’autre main, ruinant tous mes efforts 😉
Bon Green weekend à toi aussi Grisélidis 🙂

Reply
Happy Swallow 24 avril 2017 at 9:25

Coucou !
Je suis passionnée par les plantes ! Vertes ou grasses, je les aime toutes ! Donc autant dire que ton article me parle 🙂
Merci pour ces infos !
Bises

Reply
Aurelie 24 avril 2017 at 1:33

Avec plaisir, vive les plantes 😉

Reply

Leave a Comment