TAG: le questionnaire du voyageur, par une jeune maman

18 octobre 2017

Oh un tag! Et qui arrive de ma copine Hélène. Comment ne pas m’y plonger, vu le plaisir que j’ai eu à lire ses réponses sur son blog Good Life 101. Je pensais répondre rapidement, mai en fait j’ai trouvé l’exercice assez difficile parce que ma vie a beaucoup changé depuis que je suis maman. J’ai donc parfois préparé des réponses avant-après bébé, histoire de partager ma vision du voyage et son évolution. Vous me suivez?

Qu’est-ce qui me pousse à voyager ?

C’est un appel irrésistible. Je crois que c’est avant tout mon père qui m’a transmis sa curiosité sans bornes. Etudiant, il a traversé le Sahara en 2CV avec un copain, puis il a fait son service civil comme prof de maths en Afrique, avant de travailler pour un groupe de travaux publics dans différentes régions du monde. Son héritage tient dans un beau coffre en bois qui est maintenant chez moi: des photos, un Canon AE-1 program, quelques objets ramenés de pays lointains… et tout le reste, les histoires transmises « au coin du feu » d’une famille aux racines méditerranéennes. Disons qu’avec tout ça, difficile d’ignorer qu’il existe tout un monde à découvrir, là dehors.

À quoi je pense en premier quand je prévois un voyage ?

Avant: Ma bucket list de voyages était sans fin: je faisais donc une recherche tenant compte de trois éléments: période de l’année, temps à disposition, et budget.

Maintenant: je me demande avant tout: est-ce que c’est cool à faire avec un enfant?

 

Petite parenthèse: voyager avec un enfant

C’est sur ce point que ma vision du voyage a radicalement changé. Cet été j’ai suivi sur instagram quelques mamans US ou françaises qui ont visité l’Italie en dix jours. Avec de longs trajets et des changements de villes quotidiens. Au mois d’août! J’ai compris l’envie d' »en voir le plus possible » et de rentabiliser mais à quel prix? A demi-mots certaines avouaient avoir sous-estimé la fatigue d’un tel voyage.

Un autre exemple qui m’a fait réagir est cette blogueuse voyage italienne que j’aime beaucoup, devenue maman il y a peu.  Lors d’un post, elle expliquait que les enfants doivent s’habituer à l’avion et que c’est la raison pour laquelle tellement d’enfants sont nerveux à bord alors que le sien est tout calme. En gros: quand on veut, on peut.

Si je partage son point de vue, même s’il était exprimé de façon assez maladroite (on aurait pu interpréter sa phrase comme un jugement envers les autres parents qui ne mettent pas un point d’honneur à prouver que l’on peut voyager même avec un enfant) cela m’a fait réfléchir: quand on veut on peut, mais qu’est ce que je veux?

Avant d’avoir un enfant je ne voulais renoncer à rien de mon ancienne vie. J’étais persuadée que nous irions ensemble au Pérou, dans le désert, infatigables et heureux. L’envie de découvrir le monde ensemble, de voir grandir un enfant ouvert aux autres, est si forte!

Nos voyages ou destinations de prédilection prévoient de longs road-trips, de la marche, des villes sans trottoirs. Et objectivement rien ne s’oppose à une visite des parcs naturels aux US ou du Kalahari: les enfants, il y en a partout dans le monde. Alors oui, cela ne serait pas impossible à faire, mais est-ce que cela serait vraiment bien pour nous? Je ne crois pas. Dorénavant notre objectif en vacances est le suivant: explorer, se détendre, se fabriquer des souvenirs, être ensemble, être bien tous les trois. Je n’ai pas besoin de prouver à qui que ce soit – et avant tout à moi-même – que l’on peut tout faire avec un enfant.

Bon, je ne vous cache pas qu’il me tarde que l’on prenne la route ensemble… Mais voilà, j’apprends à mettre nos envies non pas « entre parenthèse », mais plutôt à rechercher le meilleur pour nous trois. Une différence subtile mais qui fait toute la différence car je ne sens pas que l’on m’a coupé les ailes, comme j’aurais pu l’imaginer si l’on m’avait dit un jour que j’aurais passé l’été au bord de la mer, en Italie.

Ce que je pense à prendre en premier quand je fais ma valise ?

Avant: mon père me l’avait dit un jour: prends toujours ton maillot de bain, cela ne pèse presque rien et tu auras bien plus d’occasions de l’utiliser que tu ne le crois. Je confirme!

Maintenant: mon maillot de bain, celui de mon mec et de notre fils!

Mes indispensables: maillot de bain, passeport et carte bleue, le reste c’est du bonus.

De quoi je pourrais me passer lors de mon voyage ?

Avant et maintenant: Ma voiture, internet, talons et make-up (bon je n’en porte presque jamais donc…)

De quoi serais-je incapable de me passer lors de mon voyage ?

Avant: un carnet, mon appareil photo, un livre

Maintenant: sac à dos et chaussures plates, pour avoir les mains libres et pouvoir courir après notre fils

Au delà des objets, je serais incapable de me passer de prendre le temps. J’ai longtemps prévu mes voyages comme des marathons, en lisant guides et forums consciencieusement. Maintenant je préfère tracer les grandes lignes et laisser de la place à l’imprévu. Ce n’est pas facile pour moi car je n’aime pas l’incertitude mais j’apprends à lâcher prise et à me laisser guider. C’est d’autant plus important maintenant que le rythme de nos journées, c’est notre fils qui le décide.

Quels pays j’ai déjà visité ?

Avant: Pas mal de pays d’Europe, l’Amérique du Nord (côte Est et Mexique), l’Afrique du Nord, le Japon

Maintenant: l’Italie. Finalement c’est mon pays d’accueil et je le connais si peu. Cet été nous sommes partis dans les Marche et dans les Dolomites, et j’aimerais aller découvrir Palerme en famille.

Quels pays je voudrais visiter ?

Avant: le Kérala, le Groenland, la Mongolie, Israël, la Colombie

Maintenant: Suède, Danemark, Finlande, l’Ecosse,  le Japon, encore et toujours, en particulier le Mont Koya.

Où sera mon prochain voyage ?

Aucune idée! Mais je crois qu’on pourrait bien aller en Ecosse.

Qu’est-ce que je préfère faire en voyage (activité, visite…) ?

Plonger dans le quotidien. M’asseoir à une terrasse et regarder les gens. Aller au supermarché pour découvrir les produits locaux. Observer les plantes et fleurs autochtones. Goûter à tout – ou presque.

Quels sont mes paysages préférés ?

Ceux qui offrent une sensation d’espace. C’est encore mieux si le ciel se la joue un peu Turner.

À quelle saison je préfère partir ?

Cela dépend où je vais. En Italie il est très difficile de faire de longues vacances hors mois d’août, c’est un peu frustrant parfois.

Quel était mon plus beau voyage ? Pourquoi ?

Le Japon. Mon rêve de petite fille. En Couchsurfing. C’était magique. Je ne voulais jamais dormir car je voulais tout voir, comprendre, absorber, je suis rentrée épuisée.

 

Quel était mon plus mauvais voyage ? Pourquoi ?

Le voyage scolaire de seconde avec une nuit en bus interminable pour faire Aix-Naples. Ou un voyage à Madrid où j’ai mis 24 heures à rentrer chez moi. Bref, rien de bien méchant.

Avec qui je préfère voyager ?

J’adore voyager seule. Maintenant c’est plus difficile. Mais j’ai de bons compagnons: mon amoureux et notre petit garçon, ou bien mes Dindes.

En voyage, ce que j’ai mangé de meilleur, et de moins bon ?

Etant végétarienne je suis gâtée lorsque je voyage autour de la Méditerranée mais un peu moins dans le nord de l’Europe. J’ai eu droit à quelques tristes assiettes végétariennes mais là encore, rien de bien méchant.

Si je devais déménager dans un autre pays, où serait-ce ?

Les US, le nord de l’Europe… Cela ne me déplairait pas d’être dans un pays « neutre » pour que les cultures de mon amoureux et la mienne soient au même niveau dans l’éducation de notre enfant – en ce moment c’est l’Italie qui gagne.

***

Et voilà, un article qui change un peu, histoire d’insuffler de la nouveauté et de la légèreté par ici. Entre les nouvelles du monde pas très roses et mon esprit complètement saturé des réseaux sociaux et blogs, je cherche mon équilibre. 

Vu que j’ai adoré lire les réponses d’Hélène, cela vous dirait de participer à ce tag? Je vous y invite, partagez vos aventures de voyageurs ici en commentaire ou sur votre propre espace. Allez ne faites pas vos timides, je suis curieuse d’en connaitre plus sur vous 🙂

Découvrez aussi

4 comments

Hélène-GOOD LIFE 101 19 octobre 2017 at 7:51

Ravie que tu aies joué le jeu copine, et comme d’habitude j’ai adoré te lire. C’est chouette d’avoir ta vision avant/après bébé, et je suis tellement d’accord avec toi : pas la peine de se mettre la pression pour parcours le monde avec un tout petit, c’est l’envie qui doit primer. Les vacances au bord de la mer, moi je dis c’est déjà un très bon plan 🙂

Reply
Aurelie 19 octobre 2017 at 9:40

Merci copine 😉 Au début c’était pas facile de « se faire une raison » car sur le net on dirait que c’est le rêve de voyager avec des petits, j’ai eu du mal. On cherche encore notre équilibre 🙂

Reply
hersblog 28 octobre 2017 at 2:22

C’est différent, on voit rarement des blogs où on parlent de voyages mais j’adore ! tes photos sont très belles !!

mon blog : https://hersblogsite.wordpress.com

Reply
Aurelie 31 octobre 2017 at 11:27

Merci c’est très gentil 🙂 A bientôt!

Reply

Leave a Comment