Quelques plantes non toxiques pour enfants et animaux

11 mai 2017

Depuis que je suis devenue maman mon activité de jardinage a un peu évolué. En effet jusqu’à présent je ne m’étais guère souciée de la toxicité des plantes qui peuplaient notre intérieur et notre balcon. Je n’avais pas d’animaux ni d’enfant en bas-âge. Parfois la sève de certaines lianes irritait un peu ma peau mais il me suffisait de porter des gants et cela résolvait le problème. Désormais je commence à m’informer plus sérieusement. Ainsi j’ai eu envie de partager ici quelques notions sur les plantes non toxiques découvertes lors de mes recherches.

Le sujet étant sérieux et mon article ne visant en aucun cas à être considéré comme une référence, je ne peux que vous inviter, si vous souhaitez approfondir le sujet, à visiter les liens en fin d’article. Ici j’ai seulement voulu vérifier si mes plantes actuelles sont dangereuses, et si celles qui me font de l’oeil peuvent cohabiter sans risque avec un enfant, un chat ou un chien.

Plantes non toxiques: définition

Une plante est dite toxique lorsque la toucher, ou la manger conduit à des troubles. Ceux-ci peuvent aller des vomissements aux réactions cutanées en passant par les problèmes gastro-entérologiques. Pour plus de détails voir ici.

De nombreuses plantes ont été placées sur les listes des plantes toxiques tout simplement parce qu’on les soupçonne de l’être. On s’est basé sur leur appartenance à une certaine famille ou sur l’historique des urgences.

De plus, une plante peut être toxique uniquement si l’on en ingère une quantité importante, ou être toxique seulement en partie. Par exemple, la chair des cerises est comestible, alors que les feuilles et les noyaux contiennent du cyanure.

Ensuite il faut noter qu’une plante peut être toxique pour l’homme mais pas pour les chats ou les chiens, et inversement. Sans parler des lapins ou oiseaux qui seront sensibles à d’autres plantes.

Enfin, une plante, même si classée non toxique, peut provoquer des réactions allergiques sur les sujets sensibles ou de part ses autre caractéristiques. Comme les rosiers et cactus pleins d’épines. De plus une plante non toxique ne signifie pas qu’elle est sans danger. Un enfant peut s’étouffer en mettant en bouche une feuille par exemple. Donc dans le doute, mieux vaut toujours garder les plantes hors de portée des enfants et des animaux domestiques!

Ainsi pour proposer une définition, une plante non toxique signifie que la toucher ou en manger des quantités modérées ne devrait causer aucun symptôme de toxicité.

Plantes non toxiques pour enfants, chiens et chats

Voyons donc une liste de quelques plantes en vogue actuellement, qui sont toutes non toxique et pour les humains, et pour nos amis à quatre pattes, yeah!!!

La sensitive (Mimosa pudica)

image pixabay

Avez-vous déjà touché à ses feuilles qui se referment lorsqu’on les caresse? Heureusement que cette plante est non toxique car elle agit comme un aimant auprès des petits garçons curieux.

Les orchidées de genre Cattleya et Phalaenopsis  (les plus diffuses je crois)

image pixabay

Elles ne font pas long feu chez moi, cependant je partage l’info pour les parents d’orchidées plus doués 🙂

Les Cactus

(sauf quelques exceptions, comme le cactus candélabre à la sève irritante, Euphorbia lactea et les Euphobes en général, ou le peyote, Lophophora williamsii)

La plante araignée (Chlorophytum comosum)

Qui fait un tabac chez les mamies et les fous de bouture, avec ses bras qui lancent des bébés. C’est une plante très facile à multiplier et à garder en vie, un must have pour les jardiniers débutants comme moi.

Les Echeveria (Echeveria spp. )

La Hoya (Hoya carnosa)

image pixabay

La Pilea Pépéromia (Peperomia spp.)

J’entends d’ici la hola de tous les propriétaires de la plante la plus en vue de Pinterest.

La fougère de Boston (Nephrolepis exaltata)

image pixabay

La fougère à corne d’élan

Aucun risque qu’elle n’arrive chez moi, elle me fait peur. Mais vu qu’elle est assez à la mode, j’ai pensé que cela pourrait vous intéresser. Par contre je ne mettrai pas de photo 😉

La fille de l’air (Tillandsia spp.)

image pixabay

Là aussi, une plante qui séduit beaucoup, savoir qu’elle n’est pas toxique pour enfants, chiens et chats est une bonne nouvelle, non?

Plantes non toxiques: sites de référence

Pour conclure, la toxicité des plantes est un sujet sérieux qui ne pourra pas se contenter d’un article sur un blog de botanique amateur. Si vous souhaitez approfondir la question:

Le centre anti-poison Belge vraiment bien fait. Propose diverses ressources, dont une liste des plantes peu ou pas toxiques, et une brochure pour aider à reconnaitre une plante toxique ainsi que la marche à suivre en cas d’ingestion.

Quelques exemples sur les cas vécus dans les centres antipoison en France.

Les numéros de téléphone des centres antipoison et de toxicovigilance en France.

***

Le monde végétal est immense et on pourrait écrire des traités entiers traitant de la toxicité des plantes d’intérieur, des plantes de jardin et des plantes sauvages. Cet article est une contribution anecdotique. Pour le reste, il n’y a pas de secret, il faut rechercher et étudier…

Et vous, lorsque vous avez un coup de coeur pour une plante, vous vérifiez son innocuité avant de craquer?

Découvrez aussi

8 comments

grisélidis 11 mai 2017 at 9:01

Super billet, qui me conforte dans l’idée de me renseigner avant chaque acquisition de nouvelle plante. Pour la plupart de celles que j’ai à la maison, j’ai su après coup que certaines étaient irritantes et/ou + ou – toxiques (Monstera et famille des Philos). Du coup, pour celles-ci, nous jouons la sécurité en les perchant très haut et en les mettant hors d’accès pour les chats/ ou en les fermant dans une pièce dans laquelle ils ne vont pas.
Question petit d’homme, ici, à 11 ans, pas de risques. Il trouve ça joli mais il s’en fiche pas mal 🙂 Ouf du coup ^^

N’empêche, je me rends compte que les connaissances quant aux dangers liés aux plantes se perdent. Auparavant, les Papis, mamies et autres, disaient aux enfants de ne pas mettre du houx dans la bouche, idem avec le Gui etc… Aujourd’hui, autour de moi, je vois de moins en moins ceci être transmis. Encore plus de raisons du coup de partager ce chouette article !

Reply
Aurelie 11 mai 2017 at 3:15

Merci pour ton retour, je suis contente que l’article porte quelques infos de base sur le sujet, qui est vraiment immense… C’est vrai ce que tu dis, les connaissances du monde végétal se perdent et je vois qu’avec l’essor de la mode green, beaucoup de plantes se retrouvent malmenées car pas adaptées à leur nouvelle famille. Il existe aussi de vrais risques pour la santé! Le coté positif est qu’avec l’accès à internet on a la possibilité de vérifier presque en temps réel les caractéristiques des plantes… reste à savoir où chercher, et surtout savoir qu’il faut les chercher ces infos! Mon fils a 16 mois et il arrache tout ce qui bouge… je fais donc une recherche sur le terrain 😉

Reply
Hélène - Good Life 101 12 mai 2017 at 2:03

Meooooow mon chat te remercie pour ce post 🙂 Depuis que j’ai Gaïa je suis beaucoup plus prudente avant d’adopter une nouvelle plante… chez Truffaut je garde mon iPhone à portée de main afin de vérifier la toxicité de ce qui me fait de l’oeil !

Reply
Aurelie 16 mai 2017 at 2:04

Ah mais oui la petite Gaïa si elle aime bien jouer avec les plantes tu fais bien!nos téléphones portables sont vraiment la solution pour les lazy gardeners 😉

Reply
Ingrid 14 juin 2017 at 11:02

Lorsque je me suis lancée dans les plantes vertes et cactus dans la chambre, j’ai prié pour que mes chats leur fichent la paix. C’est chose faite. Ils les ignorent totalement. Parce que j’ai un peu de tout, toxiques et non toxiques… La fougère à corne d’élan, je ne connaissais pas. Elle porte bien son nom ! Un peu bizarre ceci dit…

J’ai trouvé une Pilea, il y a un mois. Avant ça, Instagram me faisait penser que je ratais ma vie sans cette plante :p

Reply
Aurelie 14 juin 2017 at 12:32

Dans le passé j’ai eu des chats qui mangeaient les feuilles de palmiers mais lorsqu’ils ont eu accès à l’extérieur, ils ont ensuite totalement snobé les plantes d’intérieur. C’est clair que grignoter les brins d’herbe fraiche en se promenant dans les champs ça donne plus envie 🙂
Fais gaffe le bégonia maculata revient en force sur Instagram, si tu craques et si je ne tue pas le mien je t’enverrai une bouture 😉

Reply
Emmanuelle CM 15 juin 2017 at 3:18

Jusqu’ici je ne me posais pas toujours la question de la toxicité des plantes, pourtant c’est très important donc merci pour cet intéressant article et les exemples que tu proposes !

Reply
Aurelie 15 juin 2017 at 9:14

Merci Emmanuelle, je dois dire que moi non plus avant je n’y faisais pas attention, mais c’est vrai que les plantes ont de grands pouvoirs et vues comme ça en jardinerie elles semblent juste « mignonnes » donc on a tendance à oublier 🙂

Reply

Leave a Comment