Mars: mon journal de gratitude

27 avril 2017

Trois mois à peine se sont écoulés et certains soirs mon petit journal de gratitude reste vide, oublié sur la table de chevet. J’admire les maniaques de l’organisation qui remplissent leur agenda ou bullet journal de listes et de tableaux colorés. Moi, je n’ai pas cette constance. En revanche, lorsque je note un beau moment dans mon carnet, j’aime y apporter certains détails vivants qui me remplissent de joie en les relisant. On va dire que c’est bon comme ça aussi.

Mon journal de gratitude de Mars

Mars a été un mois très, très long. Je vous épargnerai donc le calendrier IN-complet des petits plaisirs, au profit de quelques sourires qui, j’espère, peuvent arriver jusqu’à vous à travers la magie d’internet.

  1. au détour d’un article: « des choix pour chercher du sens et non pour éviter l’inconfort ». Des mots qui résonnent
  2. respirer le parfum des galets gorgés de chaleur lorsque les premières gouttes de pluie les touchent. Pour moi c’est l’un des parfums du soleil
  3. prendre pour la première fois notre petit déjeuner tous les trois, à table. Bébé grandit
  4. lors de la promenade, observer le vol circulaire majestueux des rapaces. J’aimerais pouvoir les reconnaitre
  5. passer une soirée avec ma maman sur le canapé à regarder un film drôle. Ah que ça fait du bien
  6. trouver un dépôt-vente pour les trucs de bébé. Mon portefeuille et le minimalisme me remercient
  7. fenêtre ouverte, bras dehors, jouer avec l’air quand la voiture roule. Vous faites ça aussi?
  8. le matin très tôt, surprendre les cerfs qui traversent un champ en courant. Magique
  9. inventer une recette qui plait: le cake aux carottes. Moment Beyoncé
  10. retrouver Milan au printemps. Qu’est-ce que je l’aime cette ville

***

Ce journal de gratitude, c’est un peu mon défi personnel cette année. Lorsque tout est gris, alors qu’objectivement rien ne va très mal, noter la beauté des choses simples est un moyen de faire un pas vers le soleil. Vous faites quoi, vous, dans ces cas-là?

Découvrez aussi

4 comments

Nadège 27 avril 2017 at 4:38

Dans ces cas-là, généralement, je me replie sur moi-même le temps que ça passe…
Malgré tout, elle est chouette ta petite liste de mars 🙂

Reply
Aurelie 28 avril 2017 at 12:14

Merci Nadège, c’est vrai même en Mars il y a eu des belles choses après tout 🙂 Moi aussi, quand nécessaire, je fais le Nautilus comme disait mon papa… et je patiente… je te souhaite un beau weekend!

Reply
Hélène - Good Life 101 8 mai 2017 at 8:07

Très bonne idée, un journal de gratitude. Encore un truc qui me tente et que je n’ai pas encore commencé… j’ai le bullet journal aussi sur le feu !
Quand les pensées négatives squatte un peu trop mon quotidien, ma méthode c’est de les remettre en questions. Je cherche à repérer les « distorsions » : Est-ce que je n’exagère pas un peu les faits ? Est-ce que je ne généralise pas la situation ? Est-ce que je n’anticipe pas trop ce qui peut se passer, ou ce que les gens peuvent penser ? L’idée, c’est que nos émotions sont liées à nos pensées , donc travailler dessus aide à sortir du gris 🙂

Reply
Aurelie 11 mai 2017 at 8:50

Ah le journal de gratitude c’est vraiment quelque chose qui change ma vision du quotidien en « mieux » sur le long terme, même si je vois que parfois je trébuche. C’est un bon exercice qui ne coute rien 🙂
Je te rejoins sur le fait que souvent on ressasse le passé ou on s’inquiète pour l’avenir, tout ce que des activités de mindfulness peuvent corriger. Le problème c’est que quand je suis dans cet état je ne parviens pas à prendre du recul, je suis plutôt en mode « lapin pris dans les phares de voiture ». Un des trucs que j’ai trouvé pour me sortir des idées noires est d’en parler, pour les redimensionner. Bisous cousine 🙂

Reply

Leave a Comment