Impressions d’Islande: quelques conseils

12 décembre 2014

towards-wetfjords-iceland

Pour le dernier post de ma série Impressions d’Islande, je voudrais partager ici quelques aspects pratiques de ce voyage. Je ne prétends pas faire un guide complet ou très détaillé (les blogs de voyage le font mieux que moi!), cependant j’espère que cela pourra etre utile à certains d’entre vous, et que vous n’hésiterez-pas à m’écrire si vous avez besoin d’une info, je serai ravie de la partager avec vous ici.

La philosophie de notre voyage:

Un tour de deux semaines, en aout 2013, le long de la Ring Road avec quelques escapades hors routes goudronnées grâce à la location de notre fantastique Suzuki Jimny.

Découverte le nez au vent : pas de trek pour nous, des promenades de quelques heures et des arrêts le long du trajet.

Hébergement : nous avons choisi de dormir en chambre double (en amoureux !) mais pas toujours avec salle de bain privée. Choix dicté par notre budget, car nous avons préféré nous offrir la location d’un petit 4×4 et la liberté d’exploration qui en découlait plutôt que d’avoir une salle de bain privée toutes les nuits. Il faut aussi considérer les disponibilités : toutes les structures n’offraient pas ce type de service. Je pense que c’était un bon compromis : le luxe d’une salle de bain privée tous les 3 jours environ + l’émerveillement de conduire sur la F-35. Sign me anytime!

Nourriture : un mix de pique-nique, utilisation des cuisines mises à disposition des clients dans les structures d’hébergement, petits cafés avec sandwiches et soupes, quelques restos. Dans nos bagages nous avions apporté des pates + sauces (oui, on vient d’Italie ne l’oublions pas). Dans mes voyages je n’aime pas beaucoup m’ « isoler » des modes de vie – et donc de la cuisine – de la région que je visite. Mais là, j’étais vraiment contente d’avoir apporté ces victuailles qui ont sauvé mon diner de nombreuses fois, pour deux raisons :

  • à part les soupes et les frites il n’y avait pas beaucoup de choix au niveau gastronomie végétarienne.
  • Quand on s’éloigne de Reykjavík les structures pour diner sont peu nombreuses, leur cuisine ferme tôt: l’assurance que nous pouvions préparer notre diner en arrivant le soir était pratique

Nous avions apporté tout cela d’Italie mais les supermarchés (quand on les trouve) offrent tout cela aussi – à un autre prix parfois.

Utile:

Itinéraires / pratique:

Notre hébergement, un mix de:

  • Booking
  • Hotel Edda (Les écoles islandaises, qui sont aussi des pensions, se transforment l’été en hôtel! Pour se glisser dans la peau d’un élève islandais, arpenter les couloirs pleins de photos de classe vintage, contempler le panorama que ces jeunes voient tous les jours – y-compris pendant les longs mois d’hiver, jour après jour.)
  • Icelandic Farm Holidays
  • Hostelling International (notamment pour les Westfjords)

latrabjarg

Avant de conclure cette série Impressions d’Islande, un dernier conseil:

L’Islande est vraiment une grande étendue de nature, on est souvent tout seul (quelle merveille, en plein mois d’aout) : On ne s’en rend peut être pas bien compte mais il existe très peu d’alternatives pour l’hébergement à certains endroits dans les périodes de grande affluence. J’avais donc préparé notre périple en réservant tous nos hébergements au mois de mars, en allant contre mon idée de road trip pour la première fois de ma vie. Je n’ai pas regretté une seconde cette organisation, car elle nous a permis d’une part de tenir une bonne vision du budget, mais surtout, de nous laisser tout le temps libre nécessaire pour la découverte, au lieu d’errer sur les routes aux hébergements clairsemés pendant des heures avec le stress de ne pas trouver un endroit où dormir. Nous on préférait perdre notre temps en s’offrant une bonne Viking au soleil couchant!

Retrouvez toute la série Impressions d’Islande ici

Découvrez aussi

2 comments

aboutgarden 12 décembre 2014 at 11:15

Claire, che spettacolo!
Luoghi da sogno che credo mai potrò visitare, il tuo occhio li ha ritratti con una purezza straordinaria.
simonetta

Reply
Claire 15 décembre 2014 at 9:21

Grazie Simonetta! In effetti non avevo mai visto prima paesaggi così incontaminati, tutto era un invito alla comunione con l’Universo. Non tutti abbiamo gli stessi sogni, ma spero che se ti capita, visto il tuo occhio per il bello che leggo a traverso il tuo blog, comprerai un biglietto per l’Islanda: c’è un tenerissimo giardino botanico ad Akureyri 🙂
Claire

Reply

Leave a Comment