Impressions d’Islande: dans la Genèse

4 décembre 2014

landmannalaugar-icelandDéjà les préparatifs aiguisaient notre curiosité. En pleine canicule du mois de juillet, s’équiper de pantalons de pluie, vestes techniques et polaires était étrange : avions-nous besoin de prévoir une veste doublée dès l’arrivée à l’aéroport ? Cela semblait irréel en plein milieu de l’été italien.

En lisant Audur Ava Olafsdottir, Jón Kalman Stefánsson ou Arnaldur Indriðason, je glanais depuis des mois quelques bribes de l’univers islandais : dur, poétique, vibrant. Leurs livres racontaient l’histoire d’un peuple parlant une langue inchangée depuis plus de mille ans, croyant aux forces de la nature et aux mondes invisibles. Vivant sur un territoire jamais vraiment conquis – la Nature y tolère les hommes.

Mais rien ne pouvait me préparer à ce que j’allais vivre en Islande. Glaciers, volcans, partout sous mes pieds je sentais le rythme de cette terre qui respire et qui change : un voyage dans la Genèse. Je vous offre un aperçu en quelques mots et photos…

landmannalaugar-horsesVoir: les couleurs du Landmannalaugar

vikToucher : Les doux galets noirs de la plage de Vik

hverarönd-icelandSentir : le vent chargé de souffre près du lac Myvatn

F35-road-icelandEcouter: Le silence. Pour la première fois de ma vie. Au milieu de l’ile sur une piste secondaire, une longue seconde sans aucun bruit, entre deux rafales de vent.

Découvrez aussi

Leave a Comment