Faire un kokedama

20 juin 2016

jardin suspendu diy

On continue avec les aventures botaniques avec un projet qui est à la fois facile à faire, gratuit, et élégant. Et qui me tient à coeur vu mon amour pour le Japon. Il s’agit du populaire Kokedama, ou plante suspendue. Le mois dernier j’en ai fait un, et je suis assez fière du résultat!

Le matériel

how to make a kokedama

  • une petite plante. Le Kokedama est enveloppé de mousse, donc il vaut mieux choisir une plante qui aime l’ombre, une fougère par exemple. Pour ma part, j’ai suivi les conseils de mon livre sur l’art des bonsai, et j’ai recueilli un petit chêne tout juste sorti du gland germé lors d’une balade avec bébé E. Au printemps, le sol en était couvert. Sur le moment je me suis sentie très japonaise.
  • du fil de coton. Celui dont on se sert pour recoudre les boutons. J’ai choisi une couleur marron/verte pour que le fil se  confonde avec la mousse. Mais on pourrait aussi utiliser du fil de pêche, ou du fil orange ou jaune pour donner du peps’, pourquoi pas?
  • du terreau. La technique originale du Kokedama prévoit l’utilisation d’un mix de terre et de terreau spécial bonsai, qui est plus lourd et facile à compacter et façonner. Je ne voulais pas investir dans ce matériel donc j’ai utilisé mon bon vieux terreau, et jusqu’à présent le petit chêne ne se porte pas mal.
  • de la mousse. Je l’ai récoltée dans la foret. Il vaut mieux récupérer une plaque entière de mousse, pour pouvoir facilement emballer la terre et la plante sans faire trop de dégâts. J’ai d’abord essayé de détacher la mousse avec les mains, et avec un baton de bois. Ma récolte n’était pas mal, mais ensuite j’ai pensé à un accessoire qui soit assez solide pour ne pas se déformer ou se casser, et le jour d’après je suis partie en balade avec une fourchette dans mon sac. Ca marche divinement!
  • un endroit pour créer (aka foutre le bordel). Le propre de ce projet! Quelques feuilles de papier journal et c’est parti.

Comment faire un kokedama

  • préparer tout le matériel (chercher une paire de ciseaux avec une boule de terre dans la main n’est pas une bonne idée)
  • prenez la plante et débarrassez délicatement les racines de la terre
  • retournez la plaque de mousse (l’intérieur face à vous)
  • prenez un peu de terreau légèrement humide dans la main et formez une balle autour des racines de la plante
  • placez ce mix au centre de la plaque de mousse
  • entourez la balle de terre avec la mousse, entièrement (sinon, il pourrait y avoir des fuites de terre). Ajustez la plaque en coupant avec les mains la mousse superflue afin de pouvoir former une sphère assez harmonieuse
  • prenez le fil et enroulez-le autour de la balle pour bien fixer la mousse
  • faites tremper le kokedama 5 minutes dans l’eau

what you need kokedama

making a kokedama

string details

watering a kokedama

kokedama diy

L’exposition

Vous avez deux options:

  • utiliser un autre fil (faire un contraste, utiliser un fil plus joli, l’important est qu’il soit assez solide). Ainsi vous pourrez suspendre la balle de mousse, créant une plante volante, un jardin suspendu, poétique et surprenant.
  • utiliser un contenant pour poser simplement la balle. J’ai utilisé un galet plat ramassé au bord de la rivière près de chez ma grand-mère dans les Cévennes. J’adore le résultat, élégant et naturel.

diy kokedama

Entretien

Il est facile d’entretenir le Kokedama: il suffit de tremper la balle dans l’eau une fois par semaine, de le vaporiser chaque jour, et de le placer dans un endroit sans lumière directe du soleil.

kokedama display

Ainsi je suis contente car mon Kokedama est encore en vie après presque deux mois. Ce que je trouve intéressant avec ce projet, c’est que non seulement il ne m’a absolument rien couté (tout le matériel a été récupéré dans la nature sans faire de dégâts) mais en plus le résultat est élégant et sophistiqué. On pourrait presque l’utiliser comme place-nom à un mariage. Cela doit aussi être marrant de faire ce projet avec des enfants. J’espère que cela vous aura inspirés!

Découvrez aussi

4 comments

Anna 19 septembre 2017 at 2:30

Hello !

Merci beaucoup pour ce tuto !

J’ai découvert l’article de Stranberries.fr (https://strawberries.fr/petites-tricheries-compositions-de-deco-vegetale/) qui parle également de cet élément de déco. Par ailleurs, elle nous conseil de nous diriger vers ton article pour apprendre notre propre kokedama. Une très bonne recommandation 🙂

J’avais découvert ce le kokedama grâce à pinterest et notamment à un site / artiste qui réalise ce genre de déco et dont je suis tombé amoureuse http://www.deco-nature.com/fr/elements-naturels/le-kokedama .

A très bientôt

Annabelle

Reply
Aurelie 22 septembre 2017 at 1:16

Merci beaucoup Annabelle, je suis contente que tu sois arrivée par ici grâce à Grisélidis, bienvenue!
Je suis une grande passionnée du Japon et le kokédama est une des expressions de cet amour pour la nature et la beauté que l’on trouve partout dans l’archipel. C’est tellement poétique et surprenant, et en même temps si simple à réaliser. J’espère que tu te lanceras.
Je ne connaissais pas le site Déco Nature, c’est beau! Et j’aime qu’ils se concentrent sur la récupération des éléments naturels. Merci pour la découverte! Et à bientôt
Aurélie

Reply
Anna 25 septembre 2017 at 3:56

Coucou,

Je suis super contente que tu m’ai répondu. Partager des passions communes c’est ce qu’il y a de plus beau.

à bientot

Annabelle.

Reply
Aurelie 27 septembre 2017 at 9:30

Merci à toi d’avoir pris le temps de commenter 🙂 Je suis bien d’accord, le partage c’est beau et positif et grâce à internet on peut rencontrer des personnes partageant les mêmes passions. Mes amis ne sont pas trop plantes et DIY donc c’est ici que je m’éclate 😉 A bientôt Annabelle!

Reply

Leave a Comment