Aventures botaniques: faire un mandala de succulentes

3 octobre 2016

Si l’envie vous prend de multiplier les succulentes, ou qu’un matin vous avez noté une tige cassée sur l’une de vos plantes, ce projet de mandala de succulentes est fait pour vous!

Au départ c’est une idée toute simple, celle que l’on voit passer sur le fil de pinterest et instagram. La multiplication de certaines espèces de succulentes utilise les feuilles et cela demande un peu de patience. L »espace sur le balcon étant limité, on aura certainement dans les pattes le pot « en chantier » pendant deux mois. Alors, pourquoi ne pas arranger les feuilles avec goût pour pouvoir les admirer alors même que l’on attend que les nouvelles plantes naissent? Cela devient en soi un projet créatif et relaxant, presque méditatif. J’en ai fait un le mois dernier, je vous montre?

Faire un mandala de succulentes

Saison:

les succulentes sont plus faciles à multiplier lorsqu’elles sont pleines de vie. L’été est le meilleur moment, mais au printemps et en automne cela marche bien aussi.

Matériel:

  • Des tiges de succulentes. La multiplications par les feuilles marche mieux avec les espèces aux belles feuilles charnues, qui sont également faciles à détacher, comme l’Echeveria.
  • un contenant. Pas besoin qu’il soit profond (les racines seront minuscules et n’auront pas besoin d’aller très loin). Un plateau, une assiette, une soucoupe feront très bien l’affaire. Assurez vous juste que vous n’en aurez pas besoin pour les deux mois à venir.
  • De la terre, légère et aérée pour les nouvelles racines délicates. Un mélange spécial cactus est très bien (mix de terre et sable), ou tout simplement un peu de terreau dont vous aurez écrasé les gros bouts, et auquel vous aurez ajouté un peu de sable d’aquarium si vous en avez.

Réalisation:

1 . quelques jours avant: détacher les feuilles des tiges

detail-succulentes

C’est la partie la plus délicate. En effet, il faut détacher nettement la feuille de la tige, sans qu’elle ne se casse ou qu’elle ne laisse de petits morceaux à la base. Sinon, elle ne fera pas pousser de racines. Pas de panique, avec les Echeveria il est facile de détacher les feuilles une fois qu’on a pris le coup, c’est à dire qu’on en a détaché une et compris la force et le mouvement à appliquer. Moi j’ai commencé par m’entraîner sur les feuilles les plus moches, car je ne comptais pas les inclure dans le mandala.

detacher-feuilles-succulentes

Une fois toutes les feuilles détachées, gardez-les au moins deux jours de côté, dans un bol ou sur le plateau que vous utiliserez pour le mandala. En effet il faut que la blessure de chaque feuille se referme et forme un cal bien sec. Si on plaçait directement les feuilles au contact de la terre et de l’humidité, elles pourriraient.

detail-feuilles

Que faire du sommet de la tige? Au bout de chaque tige, j’ai lassé quelques feuilles qui formaient de jolies roses. A l’aide d’un couteau affilé, j’ai taillé la tige à environ 3 cm des feuilles plus basses, et là aussi j’ai gardé de côté ces petites roses le temps que le cal se forme à leur base.

2 . le mandala

Le jour J, placez la terre dans le support choisi. Et amusez-vous à y arranger les feuilles selon un motif qui vous plaît. Il suffit juste de poser les feuilles à l’horizontale, sans les pousser ni les écraser. La nature fera le reste.mandala-plantes-grasses

Il peut être utile de séparer préalablement les feuilles selon leur couleur et leur taille, afin d’avoir une idée des quantités à disposition. On pourra ainsi placer les plus rares au centre du cercle, et les plus nombreuses sur les bords.

feuilles-succulentes

On peut aussi compléter le mandala avec de jolis galets, des coquillages, des cristaux…

En parallèle j’ai planté les extrémités des tiges dans un pot.

succulent-cuttings

3 . entretien

Placer le mandala dans un endroit clair mais pas au soleil direct.

Pendant les premières 2-3 semaines, il n’est pas nécessaire d’arroser fréquemment les feuilles. En effet elles n’ont pas encore émis de racines et pourraient au contraire pourrir au contact de l’humidité. En plein mois de juillet j’ai vaporisé deux fois par semaine le mandala, pour vous donner une idée.

Lorsque les racines et les mini-succulentes apparaissent, vaporiser plus souvent, une fois par jour s’il fait très chaud.

succulent-mandala

nouvelles-plantes

Le mandala après 3 semaines… On note les petites racines roses si délicates…

succulent-propagation

Les mini plantes, copies génétiques de la plante mère

Et après?

Le mandala en soi est juste un moyen d’arranger joliment les feuilles de succulentes que l’on souhaite multiplier. Comme tous les mandalas il représente l’univers et son impermanence, donc il aura une fin!

De chaque feuille devrait naître une nouvelle plante.

detail-propagation

Il se pourrait que certaines feuilles ne produisent pas de racines, ou qu’elle se flétrissent, ou deviennent toutes molles. Dans ce cas, n’hésitez-pas à les enlever du mandala. Au contraire, si de la feuille partent de petites racines et de minuscules feuilles, c’est bien parti.

new-plants

Dans les premiers temps de son développement, cette petite plante puisera ses nutriments dans la feuille mère. Cette dernière se desséchera au profit de la petite nouvelle. Un jour, la feuille ratatinée se détachera et il ne restera que la nouvelle plante. Il sera alors temps de transvaser les plants dans leur nouvel habitat. Mais ça, c’est une autre histoire.

boutures-plantes-grasses

Pour en savoir plus:

***

J’espère que cet article vous a inspirés! Les succulentes sont idéales pour commencer une aventure botanique, surtout en cette saison. Elles font presque tout toutes seules. Alors, ça vous tente?

Découvrez aussi

Leave a Comment